Plancher du premier niveau

Après avoir monté le mur au-delà de la hauteur du niveau du RDC, réalisation du plancher du premier niveau avec des poutrelles et des hourdis en plastique, légères et peu chères.

Finitions de la façade

Après avoir intégré l’ensemble des menuiseries extérieures à la façade, l’ossature bois est habillée par un capotage métallique. Cette mise en oeuvre permet à la fois de protéger les surfaces de l’ossature les plus exposées, mais également de souligner les arrêtes du volume, pour aspect plus esthétique.

Escalier en béton

Coffrage en bois de l’escalier balancé, puis coulage de chaque marches avec le béton. La première marche comprend une hauteur plus importante. En effet, le coulage de la dalle pour réaliser le plancher du RDC permettra de réguler la hauteur de cette dernière, pour qu’elle ai finalement les mêmes dimensions que les autres.

Début de la maçonnerie

Après avoir coulé les fondations et le dallage, assemblage des parpaings en béton pour monter les murs porteurs du projet. Cette mise en oeuvre, plus économique et plus rapide permet de réaliser les murs sans coffrages.

Début de la maçonnerie

Après avoir coulé le gros béton, puis les semelles filantes des fondations, les murs de béton banchés sont coulés à la verticale, imbriqués les uns aux autres pour une meilleure stabilité. Les murs qui en résultent peuvent alors être délivrés tels quels, sans enduits. En effet, ces parois comprennent une étanchéité suffisante pour les espaces, tels que les garages ou les ateliers, qui comprennent moins de contraintes que les pièces à vivre

Plancher à hourdis

Après avoir coulé et décoffré les poutrelles bétons, mise en place des hourdis en polystyrènes, éléments isolants et légers, plus simples à mettre en oeuvre. Lorsque les hourdis sont toutes disposées, la surface doit apparaître de façon uniforme depuis l’intérieur de l’espace au RDC pour une meilleure performance du plancher.

Finitions intérieures

Mise en ordre des réseaux pour les permettre les usages correct à l’avenir. Disposition des parois en plaquo pour marquer les espaces par des murs non porteurs fins. Remplissage des joints entre les plaques pour une surface lisse et homogène. Enduits et disposition du carrelage pour les dernières finitions intérieures.

Mise en place des menuiseries

Après avoir terminé les façades du projet, intégrations des différentes menuiseries pour l’ensemble des ouvertures, fenêtres ou portes, qui donne sur l’extérieur afin de conserver l’espace intérieur hors des intempéries, protégé, tout en conservant la lumière du jour.

Terrassement du site

Après être arrivés sur le site, détermination de la surface et des délimitations de la maison pour le terrassement. Découpe d’un bel arbre présent sur place, mais conservation du mur en pierre à proximité, qui semble réalisé en maçonnerie de pierres sèches. Après extraction de la terre, creuse de tranchées pour y accueillir les fondations béton.
1 2 3 13
Top